course à pied
Protection du sportif

Comment éviter les blessures les plus courantes en course à pied

0

Comme l’un des niveaux des tests d’endurance, la course à pied, la plupart le diront, nécessite un corps fort et une volonté encore plus forte. Malheureusement, mettre l’esprit sur la matière peut nuire à la matière, et cela s’applique même aux meilleurs. Accepter les blessures comme une partie de n’importe quel sport et leur prévention est ce que vous voulez viser.

Il en va de même pour tout sport. Cela s’applique à tout domaine qu’une blessure, aussi commune et petite soit-elle, si elle n’est pas traitée, apportera de mauvaises nouvelles à l’avenir. Cela dit, la course à pied vient avec son ensemble de blessures communes, qui ont toutes une parade, principalement l’entraînement musculaire.

Mesures préventives pour éviter les blessures liées à la course à pied

Éviter l’entraînement excessif

Oui, le ciel est la limite. Mais vous n’avez pas besoin d’y arriver tout de suite. Atteindre la perfection en vous poussant est une bonne chose, mais seulement jusqu’à ce que tout entraînement cesse d’être bénéfique. Rome ne s’est pas construite en un jour, après tout.

Allez-y étape par étape, en gardant la logique avant tout. Ne poussez que pendant un petit moment après avoir atteint vos limites. En faire trop peut provoquer des tensions ou des déchirures musculaires.

Maintenir les exercices d’échauffement

Quoi qu’il en soit, vous devez faire toute la routine d’échauffement avant de vous lancer dans une course de fond ou un sprint. L’échauffement peut varier en fonction du type de course que vous vous apprêtez à faire.

Il est conseillé de maintenir un programme d’échauffement régulier, même les jours où vous ne faites pas d’exercice. Cela garantit un corps souple même si vous y retournez après un certain temps.

éviter blessure

Acheter les bonnes chaussures

Acheter le bon type de chaussures qui offrent une assise solide tout en permettant un niveau de confort maximal est important. Assurez-vous d’acheter des chaussures de course qui s’adaptent suffisamment bien pour ne pas vous donner des problèmes supplémentaires pour le bas de votre corps. Ne tentez rien de difficile tant que vous ne vous êtes pas habitué à vos chaussures.

Mettre la bonne foulée

La foulée est mauvaise lorsque vous courez. Ce qui se passe, c’est que vous finissez par enfoncer votre talon dans le sol lorsque votre pied atterrit. Cela signifie produire plus de résistance à la course et également augmenter vos chances de vous blesser au tibia.

Maintenir une bonne forme du haut du corps

Gardez vos mains au niveau de la taille, gardez vos coudes fixes et bougez vos bras au niveau de vos épaules. Gardez votre dos confortablement droit ; ne poussez pas trop votre poitrine vers l’extérieur ou ne vous avachissez pas trop fort.

Traiter les blessures courantes liées à la course à pied

Quoi que nous fassions, les blessures dans toute activité physique sont inévitables. Il existe des blessures courantes et leurs traitements que tout le monde devrait connaître.

Tendinite d’Achille

Cette blessure provoque des douleurs le long du tendon d’Achille, entraînant également des douleurs et des raideurs au niveau du mollet. L’objectif ici est de renforcer les muscles du mollet.

Cette blessure peut être traitée en faisant des mollets tombants – tenez-vous debout sur une surface plane (pieds nus), sur la plante des pieds. Abaissez un pied en y transférant votre poids. Relevez le pied et répétez l’opération pour l’autre pied. Effectuez ce cycle pendant 10 fois.

Fasciite plantaire

La fasciite plantaire est l’inflammation des tissus de la face inférieure du pied, ressentie plutôt au niveau du talon. Vous devez prendre quelques jours d’arrêt de course et reposer vos pieds. Cela permet de réduire l’inflammation.

Ensuite, vous pouvez renforcer votre pied en faisant cet exercice : tenez-vous debout, pieds nus, sur un pied, et courbez le pied vers le haut, en gardant uniquement le talon, le gros orteil et le petit orteil en contact avec le sol. Maintenez cette position pendant 30 secondes et répétez l’exercice pour l’autre jambe, en répétant le cycle trois fois.

Syndrome de la bandelette iliotibiale

La cause la plus probable du syndrome de la bandelette ilio-tibiale (SBI) est la surutilisation de la bandelette ilio-tibiale, qui va de la hanche au tibia, ajoutant un soutien aux groupes musculaires de la jambe. Le SII est une inflammation de la bande, qui peut également être causée par des méthodes d’entraînement incorrectes qui sollicitent une jambe plus que l’autre.

Les symptômes comprennent une douleur fulgurante qui part du talon chaque fois que vous marchez ou courez. S’il s’agit d’un cas bénin de SII, reposez-vous, appliquez de la glace pour soulager la bande et prenez des médicaments anti-inflammatoires légers. Dans le cas où la douleur est intense, consultez un médecin.

Les attelles tibiales

Ceci provoque une douleur à l’intérieur de votre tibia et est dû à une blessure des tendons. La blessure peut être évitée en renforçant les muscles autour du tibia en faisant ce qui suit, marchez pieds nus au même endroit sur vos talons, avec les orteils tendus aussi haut que possible. À part cela, prenez un repos complet jusqu’à ce que l’inflammation disparaisse.

Il y a beaucoup d’autres blessures qui peuvent se produire pendant ou à cause d’une course excessive. S’entraîner correctement est le principal moyen de réduire les risques de blessures, sans pour autant faire des excès.

Une liste de tous les formulaires de Taekwondo qui vous fascineront

Article Précédent

Conseils et astuces simples au basket pour impressionner vos amis

Prochain article

À Lire aussi

Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *