Protection du sportif

Port de chevillère et pratique du sport : les précautions à prendre

0

Dans le monde du sport, quels que soient votre niveau et votre discipline, les douleurs sont inévitables. L’entorse à la cheville fait partie des blessures les plus souvent rencontrées. En fonction du niveau de gravité, il existe différents modèles de chevillères qui peuvent être portés pour soulager la douleur et accélérer la période de guérison.

Pourquoi porter une chevillère lors de la pratique du sport ?

La chevillère est un bandage conçu pour protéger la cheville. Elle est très utilisée par les sportifs professionnels, notamment pour protéger et prévenir les blessures. Vous pouvez donc la porter, juste par mesure de précaution pendant que vous vous adonnez à vos activités sportives. Toutefois, il ne s’agit pas d’un équipement qui peut vous protéger à 100 % contre les blessures. Il réduit seulement les risques d’accident à la cheville qui peuvent survenir sur un terrain de sport.

Le port de ce bandage est aussi recommandé si vous avez eu une blessure bénigne qui n’a pas nécessité une intervention chirurgicale. Par exemple, en portant une chevillère adaptée, vous sentirez moins de douleur lors de vos premières séances après la blessure, car la cheville prend le temps de s’adapter progressivement.

D’autre part, les chevillères sont d’un grand soutien psychologique pour les athlètes. Les rechutes de blessures restent très courantes dans le monde du sport. Elles représentent la principale raison pour laquelle les sportifs mettent une chevillère. La plupart d’entre eux portent ce bandage, parce qu’ils craignent d’avoir une surblessure. Plus qu’un simple accessoire de sport, ce bandage réduit aussi la peur d’une rechute. Il vous permet de vous donner pleinement lors de vos activités sportives.

chevillère fatigue douleur souffrance

Quel type de chevillère choisir pour la pratique du sport ?

Il existe différents types de chevillère sur le marché. Ils sont conçus pour des rôles spécifiques et pour tous les profils de sportifs.

La chevillère proprioceptive

Ce type de bandage stabilise et maintient l’articulation au niveau de la cheville par effet de proprioception. Cette stabilisation est rendue possible grâce à la souplesse et l’élasticité de la chevillère qui a la capacité de stimuler les récepteurs sensitifs situés autour de la cheville. Elle peut être portée pour prévenir les torsions, mais aussi, pour soutenir l’articulation de la cheville après un retour de blessure.

Dans le cas d’une entorse grave par exemple, les ligaments sont souvent touchés avec le risque d’être endommagés définitivement. L’intérêt de porter une chevillère proprioceptive est qu’elle améliore votre capacité à rester en équilibre sans trop solliciter les ligaments. En plus du traitement de votre médecin, la chevillère contribue dans ce cas à réduire les risques d’une complication.

A lire aussi :   Médecine nucléaire : quelle importance pour les sportifs ?

La chevillère ligamentaire

Ce type de bandage est beaucoup plus recommandé pour les retours de blessure non grave qui ont duré seulement quelques jours à une semaine tout au plus. Si vous êtes dans la même situation, vous pouvez donc le porter sans danger pour soulager les petites douleurs que vous ressentez au niveau de la cheville. Il peut s’agir par exemple d’entorse bénigne ou de cheville gonflée. Grâce à sa structure, la chevillère ligamentaire compresse délicatement les ligaments latéraux pour dégonfler les œdèmes et faire passer la douleur. Elle peut être portée durant toute la période de rééducation.

La chevillère d’immobilisation

Certaines blessures de la cheville (élongation ligamentaire, douleurs persistantes, œdèmes…) peuvent obliger le sportif à s’immobiliser pendant 1 ou 2 mois. Pendant cette période de guérison, le port d’une chevillère d’immobilisation est fortement recommandé pour maintenir fermement les ligaments latéraux et faciliter la récupération. Contrairement aux autres modèles, l’attelle stabilisatrice a la particularité d’immobiliser solidement l’articulation. Ainsi, la cheville n’est pas dérangée et vous pouvez pratiquer sans danger des sports de pivot tels que le tennis, le basket, le foot, le volley…

chevillère d'immobilisation

Quelles sont les précautions à prendre ?

Il existe quelques pratiques à adopter pour garantir l’efficacité de votre chevillère et retrouver un meilleur confort. Pour commencer, les notices constituent une première source d’informations. Chaque modèle de chevillère peut avoir des recommandations particulières fournies par le fabricant. Prenez le temps de lire attentivement ces instructions. Vous y découvrirez par exemple des conseils sur la façon d’enfiler correctement la chevillère et les différents contextes d’utilisation.

Quel que soit le modèle que vous avez acheté, évitez de le mettre quand cela implique un contact direct avec une lésion. Si vous avez une plaie à la cheville, il est conseillé de bien la protéger avec un pansement avant de porter le bandage. Cela le rend plus confortable et limite les sensations d’irritation. De plus, il est important de ne pas trop serrer les sangles pour ne pas empêcher une bonne circulation du sang.

Les chaussures doivent être aussi bien ajustées et convenir à l’activité sportive que vous faites. De plus, respectez toujours les minutes d’échauffement suivi d’un bon étirement avant de monter sur le terrain. Pour des raisons de sécurité, il est également conseillé de toujours garder près de vous une trousse de premiers secours et de rester attentif sur l’état de votre cheville. Si vous ressentez un signe de gêne persistante, d’engourdissement, de douleur ou autres sensations anormales, arrêtez immédiatement l’activité et retirez la chevillère si nécessaire. De même, si vous sentez de la fatigue, ne forcez pas et reposez-vous.

A lire aussi :   Blessure au tibia : comment éviter les soucis avec les tibias

Conseils d’entretien de votre chevillère

Pour assurer une bonne durabilité et une bonne hygiène, un bandage doit être bien entretenu. Si la chevillère que vous avez achetée comporte des renforts latéraux amovibles, il est mieux de les retirer avant le lavage. Ils risquent de vite s’abîmer. Pour préserver la qualité des autres composants et les propriétés élastiques du tissu, privilégiez le lavage à la main. Pour cela, utilisez de l’eau tiède avec des produits adaptés aux linges délicats.

Les détergents et autres liquides agressifs peuvent endommager les fibres qui composent le bandage. Après le lavage, rincez abondamment à l’eau claire, essorez légèrement puis séchez à l’air libre. Le sèche-linge est interdit, car une chaleur excessive peut endommager les propriétés du tissu. Séchez plutôt la chevillère à l’air libre dans un endroit bien aéré, loin de toute source de chaleur directe comme les radiateurs ou les rayons du soleil.

Qui est l’homme le plus musclé de tous les temps ?

Article Précédent

Rando VTT : les plus beaux parcours à travers les montagnes et les forêts

Prochain article

À Lire aussi

Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *