anaérobique
Sports de combat

Conseils pour l’entraînement à la boxe

0

Vous essayez de vous venger du combat de boxe perdu la semaine dernière ? Lisez ce qui suit pour obtenir des conseils essentiels pour vous entraîner, qui vous aideront à atteindre le succès.

Depuis la nuit des temps, les hommes se sont frappés avec leurs poings. La boxe est l’avatar moderne de cette envie préhistorique de se battre, ce qui l’a transformée en un sport dans lequel deux boxeurs s’affrontent en portant des gants de boxe, pour une série de rounds d’une à trois minutes.

Des points sont attribués pour chaque coup légal porté à l’adversaire, et un vainqueur est déclaré en fonction de celui qui reste debout sur le ring, ou du boxeur qui a le plus de points. Il s’agit d’un sport de contact physique et parfois brutal, dans lequel on voit souvent du sang sur le ring. Il est également parfois appelé la science douce en raison de l’agilité, de la grâce et de la vitesse requises des boxeurs.

Cet article vous proposera des astuces et des conseils pour devenir un boxeur de compétition. Vous apprendrez quelques techniques d’entraînement utilisées par les entraîneurs de boxe, notamment le shadow boxing, le saut à la corde et l’utilisation d’un sac de vitesse. Nous verrons également l’utilisation d’un sac lourd et d’un medicine ball pour l’entraînement. Si vous êtes un boxeur amateur à la recherche de conseils et de techniques d’entraînement, laissez cet article vous montrer les bases de ce sport actif.

L’un des sports les plus physiques et les plus exigeants au monde, la boxe implique un régime d’entraînement varié. Il facilite le boxeur à développer sa forme physique, sa technique, son jeu de jambes et la coordination requise sur le ring.

Il s’agit de l’un des sports les plus physiques et les plus exigeants au monde.

Exercices aérobiques / anaérobiques

La boxe, comme la plupart des sports, est un sport aérobie qui exige une endurance et une condition physique élevées. Cela signifie qu’une grande partie du régime d’entraînement du boxeur consiste en des routines cardiovasculaires et des exercices aérobiques. Les redressements assis, les pompes, les tractions et les sauts en étoile constituent une partie vitale de l’entraînement, contribuant à développer les muscles et l’endurance si importants sur le ring.

La boxe est un sport d’aérobie.

Les boxeurs passent normalement par une routine d’exercices spécifiques après le régime d’entraînement, afin que leur mobilité, leur force et leur endurance soient améliorées. Le jogging et le sprint sont recommandés pour accumuler l’énergie aérobie nécessaire sur le ring.

La corde à sauter est un élément essentiel de l’entraînement.

Entraînement à la corde à sauter

L’entraînement à la corde à sauter, également connu sous le nom de saut à la corde, est l’une des méthodes d’entraînement les plus populaires et une partie essentielle du plan d’entraînement d’un boxeur. Le saut à la corde améliore l’agilité, le jeu de jambes, la vitesse et l’endurance. Pour l’entraînement à la corde à sauter, les boxeurs sautent sur la corde pendant plusieurs « rounds » de 3 minutes, afin de s’habituer à la résistance et à l’endurance nécessaires à chaque round d’un combat. Il existe trois façons d’utiliser la corde à sauter pour s’entraîner.

  • Course sur place
    Dans cette routine, le boxeur court sur place, tout en déplaçant la corde au-dessus de sa tête et en sautant par-dessus la corde. Il est considéré comme le meilleur exercice pour développer la résistance et l’endurance.
  • Sauts croisés
    Le crisscross ajoute une dimension plus stimulante à l’entraînement de base à la corde à sauter. En effectuant un crisscross, le boxeur croise ses bras (et la corde) lorsque la corde descend devant le corps, en sautant dans la boucle qui se forme, en décroisant ses bras lors du saut suivant.

entraînement boxe

Shadow Boxing

Le shadowboxing est une partie essentielle de la routine d’entraînement d’un boxeur, permettant à ce dernier de préparer ses muscles au début d’une séance d’entraînement, avant de passer à des formes d’exercice plus intenses. Dans le shadowboxing, le boxeur travaille seul et n’a pas besoin de partenaire. Il imagine souvent un partenaire particulier afin de se préparer mentalement à un futur combat. Dans ce dernier, le boxeur s’entraîne devant un miroir, en lançant des coups de poing et en se mettant dans un rythme de combat, et en identifiant les techniques à travailler pendant le reste de la séance.

Il existe deux formes d’exercices intenses.

Il existe principalement deux styles : la méthode courte et la méthode longue. Dans la méthode longue, le boxeur traîne les pieds pour faire basculer son corps d’avant en arrière, tout en pratiquant des coups droits et des directs. Au contraire, la méthode courte est utilisée pour s’entraîner aux coups de corps à courte distance. Le boxeur déplace son corps de gauche à droite en utilisant un mouvement latéral, de sorte qu’il puisse pratiquer des coups de poing courts.

Sparring avec un partenaire

Bien que l’essentiel de la routine d’entraînement d’un boxeur se fasse en dehors du ring, une autre astuce d’entraînement est le sparring. Pratiqué sur le ring, c’est un moyen important de pratiquer les coups de poing et les techniques de défense, ainsi que d’aider à la forme physique et aux niveaux d’endurance d’un boxeur. Le but du sparring est de permettre à un boxeur de travailler ensemble sur une routine, ce qui lui permet d’améliorer ou de maîtriser certaines techniques et non de se battre et de battre son partenaire. Pendant le sparring, les boxeurs utilisent des rembourrages supplémentaires, des gants spéciaux, ainsi qu’un casque de protection, afin de prévenir la possibilité de blessures graves.

Entraînement au sac

Ils emploient l’entraînement au sac pour améliorer leurs jabs et leurs coups de poing. Il améliore également le conditionnement anaérobie. Cela utilise différents types de sacs pour travailler sur différents types d’attaques.

  • Sac à double extrémité
    Attaché au plafond et au sol, un sac à double extrémité est utilisé pour s’entraîner à lancer des directs et des coups de poing précis sur une cible en mouvement.
  • Speed bag
    Le speed bag est rempli d’air, et est le plus petit type de sac qui est fixé en haut à une plateforme de rebond. Le but d’un speed bag est de faciliter le boxeur à garder ses mains en l’air devant son visage pendant un combat.
  • Sac de simulation de corps
    Le sac de simulation de corps est fabriqué en matériaux synthétiques, et a la forme d’un corps généralement placé sur une plateforme fixe. Cela aide le boxeur à pratiquer ses coups de poing sur un adversaire humain simulé.

Enfin, l’un des conseils les plus négligés et pourtant vital pour la boxe est une bonne alimentation équilibrée pour rester en forme et suivre les exigences du régime hardcore. Les boxeurs doivent bien s’alimenter afin de conserver leur force musculaire et leur énergie sur le ring, et éviter de se sentir fatigués et léthargiques au cours d’un combat. Si vous envisagez sérieusement de vous mettre à la boxe, c’est une bonne idée de vous trouver un entraîneur.

Apprendre les techniques professionnelles de bons exercices de musculation thoracique

Article Précédent

Voici une liste pratique d’équipements de basket-ball

Prochain article

À Lire aussi

Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *