nage papillon
Sports aquatiques

Conseils et suggestions pour maîtriser la technique de nage papillon

0

Voici des informations sur la technique de nage papillon, expliquée à l’aide d’exercices et de la description de la bonne position du corps. Jetez-y un coup d’œil…

La nage papillon implique le mouvement des deux mains simultanément, et aussi de manière symétrique. Cette technique est également connue sous le nom de « fly ». Le « coup de pied papillon » associé à cette technique est nommé le « coup de pied dauphin ».

Conseils de démarrage

La position et le mouvement corrects de la tête, des bras, de la poitrine, des épaules, etc. sont expliqués au moyen du contenu présenté ci-dessous.

  • Tête: La position de la tête doit être telle qu’elle soit alignée avec la longueur de la moelle épinière.
  • Bras: Les mouvements des bras doivent être synchronisés entre eux. Les bras doivent être déplacés selon un rythme régulier.
  • Poitrine et épaules: Le mouvement de la poitrine et des épaules implique un mouvement vers le haut et vers le bas, alternativement. Lorsque les bras entrent dans l’eau, la poitrine est pressée vers le bas et vers l’avant sur la surface.
  • Les yeux : Les yeux doivent être focalisés sur le fond de la piscine lorsque la tête est immergée dans l’eau. Pendant la respiration, c’est-à-dire lorsque la tête est relevée au-dessus, il faut fixer le regard droit devant soi.
  • Hanches : Les hanches sont maintenues à un niveau plus élevé par rapport à la surface de l’eau. Propulser le corps vers l’avant devient plus facile avec cette position.
  • Jambes : Les jambes doivent travailler en tandem avec les bras, de manière à faire avancer le corps. Le timing est donc, un aspect important du mouvement des jambes. Il n’est pas nécessaire de donner des coups de pied avec force ; une telle action ne ferait que provoquer une sensation de fatigue.
  • Pieds : Pendant tout le mouvement de coup de pied des jambes, les pieds doivent rester dans le même plan. Un léger changement de plan est cependant autorisé lors des temps forts et des temps faibles. Dans le mouvement ascendant, les pieds sont un peu fléchis au niveau des articulations des chevilles, tandis qu’ils se détendent au moment du mouvement descendant.

maitrise papillon

Comment réaliser une nage papillon

Pour effectuer la nage papillon, initialement, les bras et les jambes doivent être complètement étendus.

  • Les bras doivent être maintenus au-dessus du niveau de la tête.
  • Le premier mouvement doit être celui des jambes ; les jambes doivent être fouettées, et la force nécessaire au fouet doit provenir directement des hanches.
  • À côté de l’action de fouetter les jambes, des mouvements de bras doivent être effectués simultanément. Les bras doivent être amenés vers le haut depuis le dessous de l’eau de manière symétrique.
  • L’action de fouetter et le mouvement des bras contribuent ensemble à propulser le corps hors de l’eau. Pendant que la tête est au-dessus de la surface de l’eau, il faut aspirer un maximum d’air pour respirer.
  • .
  • Alors que la tête est soulevée au-dessus, les bras sont simultanément tirés hors de l’eau. Ceci complète un seul cycle de la nage papillon.
  • Lorsque la tête entre à nouveau dans l’eau, le cycle suivant commence.

Exercices utiles

Ces exercices aident à améliorer la respiration, à obtenir le timing parfait, et aussi à propulser le corps avec la quantité d’accélération requise.

Respiration : Les exercices associés à la respiration sont effectués pour augmenter l’endurance. Elle est indirectement utile pour maintenir le corps plus plat. En effet, plus la capacité respiratoire est grande, plus le temps que l’on peut passer dans l’eau est long. Pour augmenter la capacité respiratoire, il faut lever la tête en l’air après tous les trois coups de pied.

Accélération : Pour obtenir une accélération maximale pour une nage papillon, le corps doit être dans une position aérodynamique et les bras rapidement récupérés hors de l’eau. Il existe deux types d’exercices qui peuvent être effectués pour obtenir une accélération maximale. Dans le premier exercice, il faut effectuer la nage papillon avec les doigts fermés en poing. Le mouvement de la main est plus rapide de cette manière. Un autre exercice que l’on peut essayer est l’utilisation du flutter kick au lieu du mouvement de fouet standard.

Timing : Pour atteindre le bon timing en nageant, il faut chercher à éliminer des problèmes comme le « two-wiggle butterfly ». Dans le problème du  » papillon à deux déhanchements « , le mouvement des bras et des hanches se produit de manière incorrecte. En effet, les hanches montent et descendent deux fois, d’abord au moment où les bras sont sur le côté, puis lorsqu’ils sont en position avancée. Une telle action peut entraîner des blessures à long terme. Ainsi, pour corriger l’action du papillon à deux remous, il faut se lancer dans l’exercice quatre coups de pied-une traction .

Quatre coups de pied-une traction : Dans cet exercice, il faut donner quatre coups de pied, puis tirer le corps vers le haut pour le mouvement vers l’avant des bras. Après avoir été soulevé vers le haut, le corps doit être propulsé vers l’avant et vers le bas. Ce mouvement permet d’amener les hanches dans une position correcte pour effectuer la récupération des bras.

Le point clé à retenir est de garder le corps aussi plat que possible à la surface de l’eau. Cela permet de réduire la force d’attraction de la gravité et donc d’économiser de l’énergie.

Conseils et astuces pour vous aider à gagner et à apprécier le jeu de racquetball

Article Précédent

Comment garder les pieds heureux en faisant de l’exercice

Prochain article

À Lire aussi

Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *