douleur cyclisme
Conseils sur la santé

Vélo : comment gérer les douleurs liées au cyclisme

0

Le cyclisme est un exercice merveilleux, mais il peut entraîner plusieurs blessures. Découvrez comment gérer les blessures courantes liées au cyclisme, dans cet article.

Surement pas !

On a prétendu que le cyclisme excessif était lié à l’impuissance masculine, car la position normale d’un cycliste comprime les artères péniennes et perturbe la circulation sanguine dans la région vitale. Cette menace n’apparaît qu’après une pratique excessive du vélo et peut être contrebalancée par un assouplissement du régime cycliste et/ou l’installation de meilleures selles. Les vélos couchés ne provoquent pas ces problèmes.

Le cyclisme est populaire comme moyen de transport et comme exercice dans le monde entier. Et pourquoi pas, alors que le cyclisme est gratuit, vivifiant, et ne cause même pas de pollution. C’est une activité à faible impact qui ne fatigue pas vos articulations si elle est pratiquée correctement, et qui transmet plusieurs avantages si elle est pratiquée régulièrement.

Cependant, elle n’est pas sans avoir son lot de vices. Outre les accidents qui peuvent gravement blesser le cycliste, le vélo peut également provoquer un certain nombre de lésions dues à des contraintes répétitives. Si la position assise du cycliste n’est pas optimale, les articulations peuvent être endommagées et un effort excessif ne peut qu’entraîner des douleurs éternelles, voire des déchirures musculaires. Voici un bref guide sur certaines blessures courantes du cyclisme, et comment les éviter.

Gérer la douleur après avoir fait du vélo

Le cyclisme met les jambes et les hanches à rude épreuve. Le mouvement de rotation métronomique nécessite également des genoux solides. Le bas du dos et les hanches sont chargés de maintenir la forme et la posture du corps pendant le cyclisme. Tous ces éléments sont fortement sollicités pendant le cyclisme, et font souvent l’objet de blessures par répétition.

Les déchirures musculaires aiguës sont rares chez les cyclistes, sauf en cas d’urgence, et les fractures des os ne résultent que de lourdes chutes. Voici les blessures les plus courantes subies par les cyclistes, et la façon de les gérer.

Il y a une grande différence entre les deux.

Douleur au genou

La douleur au genou est la plainte la plus courante liée au cyclisme. La douleur au genou lors de la pratique du vélo peut résulter de diverses causes. Elle est le plus souvent causée par le mouvement latéral des genoux lors du pédalage. L’articulation du genou n’est pas conçue pour le mouvement latéral, et un mouvement latéral constant, même mineur, exerce un stress considérable sur l’articulation du genou.

Une autre cause fréquente est l’utilisation excessive des vitesses supérieures. Les vitesses supérieures sont conçues pour la vitesse, mais elles font aussi travailler vos jambes de manière intensive. Les genoux peuvent souffrir d’une selle basse. Si la selle est basse, la rotule ne peut pas se remettre en place comme elle le ferait naturellement. L’effort supplémentaire peut entraîner des genoux douloureux.

Ce que vous devriez faire

Si votre genou vous fait mal en faisant du vélo, essayez de rétrograder les vitesses, surtout dans les pentes. Vérifiez votre position de conduite pour voir si votre selle n’est pas trop basse. Si c’est le cas, faites-la remplacer immédiatement. Une selle basse est la plus dommageable de ces trois causes. Enfin, vérifiez votre propre position de pédalage pour voir si vous déplacez vos genoux latéralement en pédalant.

Corrigez votre style de conduite et renforcez vos quadriceps. Les quadriceps s’accommodent d’un certain mouvement latéral du genou, mais la meilleure option est de simplement prêter attention à votre propre style de conduite, et de faire les changements nécessaires.

gérer douleur

Douleurs dorsales

Les douleurs dorsales sont le plus souvent causées par une posture incorrecte. Une posture saine à vélo est celle où le dos est légèrement arqué vers l’avant. Garder votre colonne vertébrale complètement droite ne lui permet pas d’absorber les chocs mineurs que vous pouvez rencontrer. Cependant, le fait de trop cambrer le dos peut également être nuisible à long terme, les extensions chroniques des muscles postérieurs entraînant un affaiblissement des épaules et un déséquilibre de la ceinture pectorale. Se maintenir constamment hors de la selle tout en appuyant sur le guidon peut également affaiblir les hanches et le bas du dos.

Ce que vous devez faire

Si vous souffrez de douleurs dorsales en faisant du vélo, corrigez votre posture. Ajustez la hauteur de votre selle pour tenir compte des changements posturaux nécessaires. Si la douleur persiste, relâchez (ou arrêtez, selon la gravité) votre routine cycliste, et consultez un médecin pour voir si vous souffrez d’une affection vertébrale jusque-là inconnue. Pratiquez les positions de yoga qui sont utiles en cas de mal de dos.

Mollets douloureux

La douleur dans les mollets est causée par le fait de trop monter sur les orteils. Cela étire excessivement les muscles de la partie inférieure de la jambe, et la douleur est ressentie surtout au niveau du tendon d’Achille et à l’arrière des genoux.

Ce que vous devez faire

Ce problème peut être résolu en corrigeant la position de vos pieds. Il faut se rappeler que chacun a une forme de pied différente, et que la position idéale n’est pas la même pour tout le monde. Réglez la hauteur de la selle et la façon dont vous placez votre pied sur la pédale. Utilisez la voûte plantaire pour vous ancrer. C’est généralement la meilleure position, et elle confère en fait des avantages similaires à l’exécution de squats.

Douleurs au cou

S’étirer trop fortement le dos et se pencher excessivement peut provoquer des douleurs au cou. Comme les cyclistes doivent garder les yeux sur la route, le fait de se pencher en avant sur le guidon oblige le cou à adopter des positions non naturelles et éprouvantes, afin d’empêcher la tête de s’affaisser.

Ce que vous devez faire

Adapter votre posture afin que votre cou reste dans l’axe de la colonne vertébrale.

Douleurs aux poignets et aux épaules

S’appuyer sur le guidon exerce une pression sur les poignets, et sollicite les épaules. Si vous vous soulevez du siège, vous ne faites que vous équilibrer sur vos jambes et sur les poignets, ce qui est extrêmement éprouvant pour les poignets. Ces deux maux surviennent souvent ensemble, mais les douleurs aux poignets sont plus fréquentes, car l’épaule peut s’adapter à une pression plus élevée mieux que le poignet.

Les engourdissements dans les doigts et les poignets peuvent également être un symptôme du syndrome du canal carpien, qui ne doit pas être traité avec désinvolture. De nombreux nerfs importants passent par les poignets, et un mauvais placement des poignets peut exercer une pression indue sur eux.

Ce que vous devriez faire

Gardez les rafales de vitesse en appui sur le guidon peu fréquentes. Renforcez vos poignets en faisant des planches ou des pompes. Cela renforcera également vos épaules et les muscles du tronc, ce qui stimulera vos performances cyclistes.

En dehors de celles-ci, une autre blessure relativement courante est le frottement dans les cuisses ou les courbatures excessives. Les frottements peuvent être causés par des selles larges, ou des shorts de vélo superposés et serrés. L’inversion de ces deux conditions soulagera ce mal. De nombreux cyclistes se sentent extrêmement endoloris après avoir roulé avec des chaussures de vélo. La solution consiste à porter des sandales de vélo (avec des chaussettes, pour éviter les frottements), ou à être extrêmement pointilleux et à choisir des chaussures confortables et aérées. Les douleurs à la cheville, qui est relativement rares, peuvent être causées par le style de pédalage « ankling ». L’ankling est stressant pour les chevilles s’il est pratiqué pendant de longues durées, et doit être évité.

Comme vous pouvez le constater, la plupart des douleurs liées au vélo peuvent être traitées par des ajustements mineurs de votre posture ou des ajustements des composants de base du vélo, comme la selle. De nombreux cyclistes arrêtent complètement le vélo, lorsqu’ils rencontrent une quelconque blessure, et passent à côté de ses myriades de bénéfices. La prise en charge des douleurs liées au cyclisme est simple et vous permet de profiter des avantages sans vous soucier des risques. Plus que toute autre chose, il s’agit d’être à l’écoute de son propre corps.

Chacun d’entre nous a un corps unique, et il est possible qu’aucun passionné ou expert du cyclisme n’ait les conseils idéaux pour votre corps particulier. Si vous n’êtes pas à l’aise dans une position particulière, ajustez-la jusqu’à ce que vous en trouviez une qui vous plaise. Si vous n’êtes pas satisfait de l’équipement, changez-le. Essayez toujours de nombreuses options avant de faire un achat définitif, afin de réduire les risques de regretter votre achat. Roulez en toute sécurité, et surtout, prenez du plaisir à rouler !

Voici comment choisir le style d’art martial qui vous convient

Article Précédent

Comment devenir pilote de voiture de la NASCAR

Prochain article

À Lire aussi

Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *