type de skieur
Chaussures de sport

5 conseils pour choisir la bonne chaussure de ski

0

Lorsqu’il s’agit d’acheter un équipement de ski, les chaussures de ski devraient être en haut de votre liste. Avoir des chaussures confortables ou inconfortables peut faire ou défaire vos vacances et votre perception du ski dans son ensemble, il vaut donc la peine d’investir du temps et de l’argent pour obtenir les bonnes chaussures pour vous. Une bonne paire de chaussures vous durera des années, vous fera gagner du temps dans les magasins de location pendant les vacances en essayant d’innombrables paires et peut être facilement transportée autour du globe dans des sacs à chaussures spécialement conçus à cet effet. Voici 5 considérations à prendre en compte pour choisir la chaussure de ski parfaite.

1. Quel type de skieur êtes-vous ?

Comme pour tout équipement sportif, il existe des variations considérables avec ce qui se trouve sur le marché en matière de conception, d’utilisation et de prix. Les différences que vous trouverez dans les chaussures de ski seront liées à votre niveau de capacité et au type de ski que vous aimez. Par exemple, une chaussure plus souple avec un flex généreux conviendra mieux aux skieurs de niveau débutant ou intermédiaire. Elle se pliera facilement lorsque nécessaire et offrira probablement plus de confort à ceux qui ne sont pas habitués à porter des chaussures de ski. D’un autre côté, une chaussure plus rigide avec moins de flex sera préférée par les skieurs avancés ou agressifs, car ils bénéficieront de la réactivité supplémentaire et des performances accrues qu’elle favorisera.

2. Pour quoi l’utiliserez-vous le plus ?

Aussi évident que cela puisse paraître, il vaut la peine de prendre un moment pour envisager les circonstances dans lesquelles vous utiliserez votre chaussure de ski. Par exemple, si vous êtes quelqu’un qui s’intéresse au ski de fond, vous voudrez peut-être investir dans des chaussures de randonnée qui ont à la fois un mode descente et un mode marche. Cela signifie que le brassard de la chaussure – la partie située sur la partie inférieure de la jambe – peut être verrouillé dans un mode « ski » fixe pour la descente, ou peut être « libre » – permettant un certain mouvement de va-et-vient pour la marche ou la randonnée. Ce mode marche serait également une fonctionnalité utile pour ceux qui aiment l’après-ski et peut-être dans les bars pendant plusieurs heures une fois qu’ils ont fini de skier ; ce qui n’est pas rare en Europe.

chaussure de ski

3. Quel est votre budget ?

Il n’y a pas d’autre solution

Maintenant que vous avez zoné sur ce que vous voulez que votre chaussure de ski fasse pour vous, il est important de considérer votre budget. Vous trouverez une grande variation dans ce domaine, mais généralement, vous obtenez ce que vous payez et dans l’ensemble – les chaussures de ski sont coûteuses. Si vous êtes un débutant ou un skieur occasionnel, il n’est pas nécessaire d’acheter toutes les dernières caractéristiques, gadgets et accessoires, mais vous avez quand même besoin d’une chaussure de qualité et bien adaptée. Pour les skieurs qui sont souvent sur les pistes, il est bon de dépenser de l’argent pour trouver quelque chose qui durera longtemps, sera performant et vous gardera confortable pendant des années. Le moulage thermique, les lits de pieds personnalisés et même les chauffe-bottes électroniques (si vous avez tendance à avoir les pieds froids) sont quelques-uns des ajouts que vous pouvez opter pour de nouvelles chaussures.

4. Connaissez votre pied

Plus vous en savez sur vos pieds et sur les zones à problèmes (le cas échéant), mieux c’est. Bien qu’un bottier professionnel soit formé aux orthèses, toute information ou antécédent dont vous disposez est utile. Si votre circulation est mauvaise ou si vous avez du mal à trouver des chaussures normales, partagez ces informations avec le bottier. De nombreuses marques sont mieux adaptées à certaines formes de pieds, et en même temps moins adaptées à d’autres. Par exemple, si vous avez un pied particulièrement large ou profond, vous trouverez peut-être qu’une botte Technica ou Salamon s’adapte bien à votre pied, alors qu’une paire de Daebellos ne le fera pas. En résumé, plus vous en savez sur la forme de votre propre pied – plus il sera facile pour votre bottier de se concentrer sur les bonnes marques.

5. Trouvez un revendeur réputé

Les poseurs de bottes professionnels doivent être expérimentés et compétents, mais faites d’abord vos recherches pour vous assurer que vous en choisissez un qui est bien recommandé. Demandez à vos amis, à vos connaissances, à votre moniteur de ski ou à un professionnel de l’industrie du ski est un bon moyen d’en trouver un. Et, bien qu’ils soient très au fait de la situation, écoutez votre propre corps et communiquez avec eux du mieux que vous pouvez. Après tout, vous êtes le seul à savoir ce qu’ils ressentent. Il n’est pas rare qu’il faille un peu de temps pour s’habituer le premier jour, et parfois des points de pression légèrement douloureux peuvent apparaître. Si c’est le cas, vous pouvez ramener les bottes chez le monteur et faire remodeler la coque elle-même pour soulager la pression. Les ampoules, le serrage excessif et l’inconfort modéré ne sont toutefois pas normaux et ne doivent pas être ignorés. Si cela se produit, retournez immédiatement chez le monteur et continuez à travailler avec lui jusqu’à ce que les chaussures soient confortables. `Powering through` lorsque les bottes sont très inconfortables, créent des zones à problèmes qui sont ensuite très difficiles à annuler, même avec des bottes bien ajustées, et peuvent également conduire à des dommages à long terme.

Combien dois-je peser pour ma taille ?

Article Précédent

Les meilleurs coffres-forts de voitures pour les armes à feu

Prochain article

À Lire aussi

Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *